Au Québec, désinvestissons des énergies fossiles

Énergies fossiles à Caisse

2015-06-04

Les investissements de la Caisse dans les énergies fossiles

Le mouvement gofossilfree et 350.org ont recensé les 200 entreprises extractrices ayant les plus grandes réserves carbones à travers le monde. Recycle ta Caisse a croisé ces données avec celles des renseignements additionnels jointes au rapport annuel 2014 de la Caisse.

Vous  trouverez sur page Pétrole et gaz, on retrouve un premier tableau rassemblant la liste des investissements de la Caisse dans les 100 compagnies ayant les plus grandes réserves pétroles et gaz. C’est un total de 6,4 milliards$ qui est investi dans 64 compagnies. Un second tableau suit sur cette page avec les investissements dans d’autres compagnies investies dans le pétrole et gaz (ex: compagnies transportant le pétrole des sables bitumineux de l’Alberta), mais qui ne font pas parti de la liste des 100 compagnies ayant les plus grandes réserves carbones­. Le grand total des investissements pétrole et gaz de la Caisse s’élève à 8 milliards$.

Sur la page Charbon, la liste des investissements de la Caisse dans les 100 compagnies ayant les plus grandes réserves de charbon. C’est un total de 726 millions$ qui est investi dans 41 compagnies. Un second tableau suit sur cette page avec les investissements dans d’autres compagnies investies dans le charbon, mais qui ne font pas parti de la liste des 100 compagnies ayant les plus grandes réserves carbones­. Le grand total des investissements charbon de la Caisse s’élève à 811 millions$.

Le grand total des investissements de la Caisse dans le charbon, le pétrole et le gaz s’élève à 8,8 milliards$ en 2014.

Enfin, dans la page Sables bitumineux, on retrouve un tableau listant l’ensemble des investissements de la Caisse dans ce secteur d’activité. On peut remarquer que la Caisse a 5 milliards$ d’actifs dans les sables bitumineux. Notons que ces investissements ne s’additionnent pas aux pages précédentes et que cette liste ne départage pas les compagnies faisant ou non partie de la liste des 200 compagnies ayant les plus grandes réserves carbones. Il s’agit plus simplement d’un rassemblement de compagnies investie dans l’extraction des sables bitumineux. À noter qu’une compagnies est d’ailleurs initialement inscrite dans la page charbon (Teck).